• Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
Vitrine2022_bannersite.jpg
76756850_2715455381850166_672251167387942912_n.jpg

GCV Mandenvlechten

Lieve Lieckens

Vannière

Bonjour, je suis Lieve Lieckens et je suis vannière de profession. Avec plus de 25 ans d'expérience, je me suis spécialisée dans la vannerie sur mesure, la conception et la mise en œuvre de la vannerie, la fabrication de géants et la prestation de services tels que des cours/ateliers/classes de maître, des présentations et des réparations.

 

En tant qu'artisane, je me préoccupe quotidiennement non seulement de la qualité mais aussi de la durabilité de mon travail. En utilisant les bons matériaux et en ayant à l'esprit de prendre soin de la nature, on obtient des produits écologiques et durables.

 

La vannerie, pour moi, c'est la création de pièces uniques et le partage de ma passion autour de moi. Sur mon site web, www.mandenvlechten.be, j'aime parler de tout ce qui a trait à la vannerie et à la vie d'un artisan. Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter.

Découvrez la visite de l'atelier

La visite de l’atelier de Lieve Lieckens s’est déroulée le mardi 12 avril sous un beau soleil printanier.

 

Trois membres de l’équipe de la Vitrine de l’ArtisanE sont arrivées à 10h afin de prendre diverses photos : portrait de l’artisane, photo de son atelier et de ses créations. Nous avons eu l’agréable surprise d’accueillir un journaliste de ROBTV en plus d’une journaliste de Nieuwsblad. Ces deux présences ont permis d’avoir des reportages vidéos et écrits de la visite. En plus de ces personnes, un membre du comité, Tom Hermans et l’échevin de la culture de la commune de Keerbergen se sont joints à nous.

 

Dans un premier temps, Lieve Lieckens nous explique les différentes sortes d’osier qu’elle utilise ainsi que leur provenance : on peut retrouver de l’osier blanc, vert, brun, beige venant de nos voisins limitrophes.

 

Nous avons ensuite découvert l’atelier intérieur de Lieve Lieckens qu’elle utilise lorsqu’il fait froid. Lorsque la météo est plus clémente, elle se rend sur sa terrasse sous un préau (en Belgique on ne peut pas toujours se fier aux prévisions météorologiques) afin d’en profiter et réaliser ses œuvres sous la lumière naturelle du soleil. Après ce premier tour, elle nous explique une étape primordiale pour travailler l’osier : l’immerger dans de l’eau pendant deux semaines. Ceci permet de rendre l'osier flexible et maniable.

 

Pour finir elle nous montre le résultat de son travail, ceci passe d’un panier avec la technique romaine ou la technique hollandaise à la construction d’un géant utilisé lors d'événements folkloriques. Son travail est tellement unique qu’elle est appelée dans divers pays d’Europe afin de former des vanniers et permettre que cette technique puisse être transmise et pérennisée.