Hugo Valcke

Luthier in Waarmaarde

Luthier à Waarmaarde

www.hugovalcke.be | www.aumo.be

In het kleine dorp waar ik als kind opgroeide, kreeg ik wat triplex-hout van de schrijnwerker met de strenge boodschap : niet verspillen. Afval bestond toen immers niet. Ik zaagde, timmerde en lijmde naarstig kleine huisjes ineen  in mama’s keuken en living. 

Rond mijn 15e  kreeg ik een eerste gitaar, weliswaar een onding vol gebreken, maar het was een goede start. Knutselen en muziek werden passie en beide werelden ontmoetten elkaar in het herstellen en bouwen van muziekinstrumenten, eerst als hobby en wat later als beroep vanuit een gedreven interesse voor handwerk en instrumenten. Ik ontmoette veel talentvolle ambachtsmensen uit allerlei domeinen die mij als mentor op weg hielpen.

Rond 1900 werden prachtige instrumenten gebouwd en deze werden mijn grote voorbeeld en inspiratie. Met de liefde voor hout en eerlijke materialen, traditionele technieken en esthetische vormgeving als leidraad worden in mijn atelier gitaren, mandolines en banjo’s gebouwd en hersteld in nauw overleg met de opdrachtgever. Elk instrument draagt daarom een persoonlijk en uniek karakter.

Aanvullende moderne technieken  - wat een boeiende tijd voor creatieve mensen! - verruimden de mogelijkheden in het atelier en hieruit ontstond een reeks unieke modelbouw-ontwerpen, gemaakt met diverse materialen en telkens gebaseerd op authentieke Belgische voorbeelden zoals huisjes, boerderijen en dorpen en kleine personages… net zoals vroeger in moeders keuken. 

In je ambacht en je dagelijkse bezigheid,  jezelf terugvinden, het is af en toe, bijna de hemel op aarde.

Dans le petit village de mon enfance, le menuisier me donnait des bouts de bois contreplaqué en me prévenant d'un air sévère : ne gaspille pas. Il faut dire que les déchets n'existaient pas à l'époque. Je m'en donnais à coeur joie à scier, construire et coller des petites maisons dans la cuisine et le salon familial.
Vers l'âge de 15 ans, j'ai reçu ma première guitare, une véritable monstruosité pleine de défauts, mais c'était un bon début. L'artisanat et la musique deviennent mes passions et les deux mondes se rejoignent dans la réparation et la construction d'instruments de musique, d'abord comme passe-temps et un peu plus tard comme métier, motivé par un intérêt ardent pour l'artisanat et les outils. Je rencontre beaucoup d'artisans plein de talent dans une multitude de domaines, et ils deviennent pour moi des mentors qui m’aident à trouver ma voie.


Les instruments que l’on construisait aux alentours des années 1900 sont réellement magnifiques et constituent mon grand modèle et mon inspiration. Dans mon atelier, je construis et restaure des guitares, des mandolines et des banjos en étroite consultation avec le client, motivé par l’amour pour le bois et les matériaux équitables, et guidé par des techniques traditionnelles et un stylisme esthétique.


Chaque instrument a donc un caractère unique et personnel. En outre, les nouvelles techniques modernes - quelle époque fabuleuse pour les gens créatifs ! - ont développé les possibilités de l'atelier et a donné naissance à une série de créations de modélisme uniques, fabriquées avec une multitude de matériaux et basées chacune sur des exemples authentiques belges tels que des maisons, des fermes, des villages et des petits personnages ... comme avant, dans la cuisine de maman.


« Se retrouver, dans son artisanat et dans son activité quotidienne, c’est parfois presque le paradis sur terre ».